Les réservoirs

Publié le par Bruno Choquel

La construction du modèle progresse. En attendant que le marouflage (entoilage, en tissu de verre et résine époxy sur ce modèle) du centre du fuselage séche (a vrai dire, il est sec maintenant !), voici quelques photos de la mise en place des réservoirs.

Mise en place des bouteilles sur un support test, train rentré, pour etre sùr que rien ne gène : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Comme il y a deux moteurs, il y a aussi deux réservoirs. Les voici sur leur support définitif. Si ça penche, c'est normal, c'est pour pomper jusqu'à la dernière goutte :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était prévu deux réservoirs de 2 litres fait de bouteille du fameux beaujolais champagnisé américain. Mais 2 litres c'est pu, environ 5 minutes de vol. Le temps de rouler, de décoller, de faire joujou, etc. Inutile de dire que si le premier atterro est manqué, on sert les fesses pour ne pas manquer la deuxième approche ! On a donc mis des bouteilles de 3 litres pour plus de sécurité.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La fameuse bouteille fut trouvé par Julien dans une épicerie de campagne. Elle contenait un cola de marque inconnu avant d'avoir eu la bouteille entre les mains...

Remarquez les trous sur l'ensemble du support (gain de poids, 20 gr sur le support) et la vis de fixation (1 de chaque coté) sur le point marquant le centre de gravité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux réservoirs équipés de leur bouchon (les bouchons viennent de bouteille de vrai "coca", au plastique de meilleur qualité) et les raccordements vers l'extérieur pour le remplissage et le trop plein :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gros plan sur les raccords de remplissage et trop plein : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu de l'extérieur du fuselage :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et hop, le tout est camouflé par les antennes "satcom" !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir sur les réservoirs, voici les deux nourrices (elles piègent les bulles d'air du circuit d'alimentation) qui alimenterons les pompes des moteurs :

 

 

Une antenne VHF (en CTP 10/10), hitoire de finir un peu le dessus du fuselage, tant que j'y suis...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'avant, sur le dessus du fuselage, l'accès aux inters de mise en marche de la radio, etc. Vu de l'intérieur du fuselage :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et de l'extérieur. Les trous carrés recoivent des aimants pour verouiller la fermeture du couvercle...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...qui n'est autre que l'antenne GPS !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A SUIVRE...

Publié dans Equipements

Commenter cet article